ROUGE ET CREME EN YVELINES                      pix3.gif
Plaisir était facile à atteindre

Rouge et crème  sont les couleurs symboliques de l'autorail depuis la création de la SNCF et chères au coeur des amateurs. Les engins qui ont porté ces couleurs enYvelines, ont aujourd'hui disparu du service commercial, à  l'exception de certaines caravelles - livrées à partir des années 1960 - qui ont quitté notre région et ont abandonné pour la plupart leur livrée initiale (voir notre rubrique autorails)

Si ces engins ont tous circulé dans les années 1950/60  par Poissy et Conflans,  c'est la ligne de St Cyr à Plaisir Dreux et Granville et son embranchement de la Vallée de la Mauldre qui permit de les voir assurer leurs ultimes prestations en Yvelines

JP HAMEAU a su saisir ces circulations à jamais disparues. Ces images très intéressantes, réalisées avec les moyens de l'époque, devaient  être montrées.
Nous avons sélectionné les meilleures, parmi des diapositives réalisées sur des supports de qualité variable, dans un état de conservation variable..et dans des conditions de lumière pas toujours idéales, car les trains attendus étaient rares. Le photographe ferroviaire sait que  le temps et l'heure ne se commandent pas lorqu'on a fixé son choix sur un train précis.  

Si les pisciacais savent que Plaisir est facile à atteindre, les ferrophiles savaient aussi qu'on trouvait là son bonheur,.souvent ce qu'on appellerait aujourd'hui des antiquités roulantes,  prototypes et petites séries-  pas toujours appréciés du client. Avec le développement de l'urbanisation, l'utilisation d'autorails dans cette banlieue qui fit longtemps figure de parent pauvre ferroviaire,  a vite trouvé ses
limites.

Nous compléterons progressivement cette page et nous proposerons d'autres thèmes de l'histoire de la traction en Yvelines à la même époque (vapeur diesel électricité, Trappes-St Quentin)

AUTORAILS  X 2800




Une composition X 2800 + 3 remorques assure un mouvement Dreux-Paris






Par dérogation régionale,  les X 2800 pouvaient tracter jusqu'à 4 remorques sur certaines lignes de l'Ouest, et notamment Dreux Paris-Montparnasse;  - Vue à l'Ouest de Plaisir, une telle composition se dirige vers Paris



Une composition X 2800 + 3 remorques assure un mouvement Dreux-Paris








Vue en 1972 à la bifurcation se St Cyr Bois Gazé, cette composition à 4 remorques se dirige vers Dreux
La qualité de ce noir et blanc de JP Hameau nous fait oublier...l'absence de couleur


Trois remorques pour cette  liaison Paris Dreux sur le raccordement  Nord de St Cyr Bois Gazé




Une  composition de 2 ABJ 3 encadrant une remorque débouche en provenance de Plaisr sur la ligne Paris Le Mans juste au sud de la gare de St Cyr L'Ecole .L'autorail de queue (au premier plan) est encore en 1973 en livrée à toit crème, tandis celui de tête est déjà à toit rouge.

On distingue en bout de quai un poste d'aiguillage aujourd'hui disparu, le plan de voie étant aussi  différent de nos jours.



AUTORAILS ABJ RENAULT




VDe nombreux mouvements d'autorails généralement sans voyageurs, ou navettes de cheminots, étaient visibles entre St Cyr et Trappes. Un ABJ 1/2 et une remorque se dirigent vers Trappes dans le secteur de ce qui est aujourd'hui la gare de St Quentin enYvelines


Un ABJ 1/2 est ici  en véhicule derrière un BB 66000 dans le secteur de ce qui est aujourd'hui  St Quentin enYvelines




Un ABJ 1/2 franchit un passage à niveau -PN- aujourd'hui disparu au nord de l'actuelle gare de St Quentin en Yvelines.
cCe PN se situait à peu près à l'emplacement actuel du  pont de la RN 12 sur les voies.

On imagine ce que serait aujourd'hui un PN en ce lieu de rencontre entre des trafics routiers et ferroviaires intenses :o))





AUTORAILS PICASSO X 3800




uUn autorail ABJ 3 à toît crème et sa remorque en direction de Paris sont vus à St Cyr - 1967




Un jumelage ABJ1 / X 3800 approche de Versailles Chantiers en mars 1973






Un jumelage X 3800 - ABJ3 approche Versailles-Chantiers - Janvier 1973


Un X 3800 est vu en décembre 1975 entre Trappes et St Quentin.. On remarque en arrière plan la RN 10 en provenance de ST Cyr qui rejoint la fin de l'autoroute A 12, dans un environnement encore bucolique... Un


Dans les années 1980, la vallée de la Mauldre est desservie par des autorail X 4500. Le 4513 est vu ici à Aulnay-Nézel